store client panier search burger
Chargement ...
Accueil > Jeux et handicap : Développer langage et communication

Edito : Développer langage et communication

Jeux et handicap

Voici notre sélection de jeux et jouets autour de la communication, des jeux pour stimuler le langage, développer son vocabulaire, exprimer ses sentiments, ou développer le langage non verbal. Des jeux passionnants pour des enfants dys, souffrants de retards de langages mais aussi pour tous les enfants qui souhaitent communiquer, s’amuser avec les mots, les histoires.

-
  • Jeu de société Tic tac Boum junior Asmodée

    Pour le vocabulaire

    Psychologue d’Elliott, 7 ans

    « Je joue au Tic Tac Boum avec Elliott qui a un petit retard de langage. Ce jeu fait travailler l’accès au lexique chez l’enfant autrement dit les stratégies qui permettent d’accéder aux mots stockés en mémoire. Il demande un certain niveau de vocabulaire ainsi qu’une rapidité dans le traitement de l’information car il faut trouver un mot en lien avec la carte présentée le plus rapidement possible. »

    Lire la suite
  • Jeu Mon parcours dans la forêt des sons Oxybul

    Pour découvrir les sons

    Blog la sauterelle tactile

    « Mon Parcours dans la forêt des sons est un jeu éducatif original pour jouer autour des sons avec des devinettes. La devinette est en trois parties et permet à l’utilisateur de comprendre le mot à trouver. Le mot à deviner commence par le son sur lequel le joueur s’est arrêté sur le plateau. Lorsque les joueurs atterrissent sur une case « magie » l’utilisateur tire une carte « Formule Magique » qui lui demande d’imiter un son. Les 16 sons travaillés sont : T, L, S, P, F, Z, B, V, R, C, CH, M, D, J, G et N. Ce jeu permet de travailler la compréhension et la prononciation orale. C’est une excellente manière d’apprendre à associer une description avec un mot. Les devinettes sont très bien conçues. Il y a 3 parties à chaque description. Vous pouvez lire la première partie et attendre un peu avant de lire les deux autres parties afin de créer trois niveaux de difficulté. « Mon Parcours dans la Forêt des Sons » est un jeu qui encourage l’interaction. Les devinettes permettent d’introduire une dimension ludique à l’exercice phonétique. »

    Lire la suite
  • Vocabulon des petits

    Pour développer son langage

    Maman d'Hadrien

    « Je trouve ce matériel de très bonne qualité et attractif : il est solide, et permet une bonne manipulation. Les illustrations sont jolies et colorées. Les thèmes sont variés. Un bémol : sur la planche, certains détails à rechercher sont très petits. Je l'utilise comme un matériel d'orthophonie pour aider mon enfant à développer son langage. Il est simple à utiliser, simple à comprendre pour l'enfant. Sa mise en route est simple également. On peut y jouer 1/4h ou plus longtemps, selon la disponibilité de l'enfant.
    Hadrien est autiste et souffre d'un retard de langage.
     »

    Lire la suite
  • Jeu Arbres à compter

    Pour jouer avec les couleurs et les formes

    Maman d'Alexandre

    « Voici un jeu que je propose de plus en plus à mon fils Alexandre qui est autiste : le jeu de l'arbre de Goula.
    Ce jeu est très bien pour travailler les couleurs, ainsi que les chiffres. Au début, j'ai utilisé ce jeu pour travailler la coordination yeux-main et pour l'apprentissage des couleurs (Alexandre devait compléter l'arbre des pièces de la même couleur que l'arbre).
    Maintenant nous pouvons appliquer la règle du jeu mais nous utilisons pour l'instant uniquement le dé des couleurs. J'aborde 2 points en particulier :
    - le tour de rôle : nous jouons à 2, chacun a sa planche et doit attendre son tour pour jouer.
    - le lancer de dé : Alexandre n'est pas encore à l'aise avec le lancer de dé, je dois l'aider sinon il le pose directement sur la table. Par contre, il commence à comprendre qu'il faut placer une pièce de la même couleur que celle sur le dessus du dé. Je le guide quand même beaucoup.
    Ce jeu est très sympa pour aborder les jeux de société.
     »

    Lire la suite
  • Vocabulon des petits

    Pour découvrir de nouveaux mots

    Maman de Fanny

    « Nous avons aimé les couleurs de ce jeu que nous avons testé avec notre fille Fanny qui est autiste. Nous avons apprécié aussi la richesse du dessin et le fait qu’il y ait beaucoup d’éléments.
    Ce jeu est adapté pour Fanny car il permet de travailler le visuel, la généralisation des informations (titre), le vocabulaire et le domaine de l’écrit.
    Il est assez facile et assez rapide à mettre en place.
    Fanny a procédé par pointage.
     »

    Lire la suite
  • Mon Lecteur Scout + livre inclus

    Pour développer son autonomie

    Maman de Tahina

    « Le principe de ce jeu est très simple et facile d’utilisation au niveau manipulation pour un enfant dyspraxique. Ce jeu permet d’aborder des notions travaillées à l’école de façon ludique. L’enfant n’est jamais en situation d’échec lorsqu’il répond mal ou pas à une question, la découverte se poursuit. L’enfant a l’impression d’être autonome en découvrant ou en « lisant » le livre : il se sent grand ! Ce jeu n’est pas répétitif, l’enfant ne se lasse pas trop vite. Le personnage alterne petites musiques, bruits sonores, mots, phrases et questions.
    Ce jeu est adapté à un enfant dysphasique et dyspraxique car il y a une bonne prise en main du personnage (ni trop fin, ni trop gros). L’enfant pointe aisément le mot ou l’image désirée.
    La mise en marche est aussi très facile pour un enfant.
    L’enfant est autonome : il clique seul. L’aspect oral du personnage permet de lier une image à un ou des mots que l’enfant peut essayer de répéter. Les sons et musiques l’amusent beaucoup.
    Dans un premier temps, nous accompagnons notre petit garçon pour lui montrer comment pointer les mots et les images qu’il désire entendre. Nous lui montrons qu’il faut laisser le personnage parler jusqu’au bout pour éviter qu’il se mette à cliquer à tout va !!! Nous l’invitons à répéter les mots simples après le personnage. Une fois les « règles » posées et acquises pendant une première lecture accompagnée, nous le laissons « relire » seul le livre à son rythme.
    Notre fils s’amuse en essayant de répéter les mots. Il est très heureux de découvrir seul les mots écrits ou les concepts abordés, sans l’aide orale et manuelle d’un adulte. Il est très fier de nous montrer qu’il peut « lire » seul son livre.
    Tahina a vraiment beaucoup aimé ce jeu !
     »

    Lire la suite
  • Box 20 légumes

    Pour le jeu symbolique

    Orthophoniste de Maxime

    « Pour Maxime, 4 ans, comme pour un très grand nombre d’enfants autistes, nous devons faire un travail de généralisation c’est à dire montrer à l’enfant que derrière le mot "pomme" il peut y avoir une quantité importante de "pommes" différentes. On recherche beaucoup d’exemples (dans les jeux, dans les livres, sur les magazines au supermarché…) ce jeu de fruits et légumes nous permet à travers des situations d’appariement (mettre ensemble ce qui est pareil), des situations d’échanges ("donne-moi la pomme puis donne-moi la pomme et l’orange.. ") de vérifier au fil du temps ce que Maxime est capable de généraliser. Il y prend beaucoup de plaisir, il a bien compris. Quelques fois, je lui prépare une petite liste de course (avec des dessins) et c’est lui qui doit préparer son sac de courses, cela l’oblige petit à petit à faire attention si on lui demande plusieurs choses de suite. »

    Lire la suite
  • Brainbox des petits

    Pour l'observation et la formulation

    Maman de Sixtine

    « Cette brainbox a été testée par Sixtine qui souffre d’un retard de développement. La boîte contient 55 images aux thèmes variés, au dos de chaque image il y a 6 questions. Nous ne jouons pas selon la vraie règle qui consiste à observer l'image durant 10 secondes puis à répondre aux questions sans regarder... Sixtine a le droit de regarder pour répondre ! On peut faire ce type d'exercice avec n'importe quelles images mais ça me donne d'autres idées de questions et aussi des façons différentes de les formuler ...Quand une question n'est pas comprise, on reprend la notion qui pose problème dans un autre contexte. C'est vraiment un support très pratique pour travailler la compréhension ! »

    Lire la suite
  • Puzzle d'association A qui est bébé ?

    Pour l'attention conjointe et le langage

    Maman d'Alexandre

    « Alexandre aime beaucoup les jeux d'association avec encastrement de pièces. J'utilise beaucoup ces jeux pour travailler l’attention conjointe, la compréhension du langage. Je verbalise toutes les associations d’images faites par Alexandre qu’il maîtrise de mieux en mieux à force de manipuler ces jeux.
    Les jeux d’association d’images peuvent servir vraiment longtemps, on peut les utiliser de différentes manières en fonction du niveau de l’enfant. Je les trouve très intéressants pour développer le langage et élargir le vocabulaire.
    Voici des jeux vraiment sympas pour développer le sens de l’observation et la compréhension du langage.
    Nous avons commencé par la boîte ’Quel bébé’ ? Car elle me paraît la plus facile. Alexandre peut faire les associations grâce à la ressemblance entre les animaux et leurs petits. Je lui donne les associations à faire par lot de 3 ou 4.
    Je lui pose des questions. Par exemple, je pose sur la table l’image du chien et celle du chat, je les pointe du doigt et je les nomme, puis je lui demande : ’Montre-moi le chien.’ ’Montre-moi le chat.’ C’est un exercice assez difficile pour lui.
    Pour généraliser les acquis, il est intéressant d’exploiter d’autres supports sur ce même thème.
     »

    Lire la suite
  • Jeu La course aux mots

    Pour la concentration et l'attention

    Maman d'océane

    « La règle est facile à comprendre, nous avons apprécié les deux niveaux de jeu qui permettent à l’enfant d’évoluer. Ce jeu permet à ma fille Océane (retard de langage et des apprentissages) de voir l’écriture du mot, et d’acquérir la concentration et l’attention pour rechercher celui-ci. J’ai utilisé ce jeu en simplifiant la règle et pour le moment je n’ai utilisé que le premier niveau….
    J’ai utilisé au départ un seul plateau puis deux, après avoir effectué le tri des étiquettes, j’ai proposé à ma fille de piocher dans le sac et de rechercher le mot sur le plateau en regardant l’écriture puis en lui disant le mot.
    Océane a pris plaisir à effectuer la recherche, se concentrant plus sur les mots long et reconnaissant les mots assez rapidement. Elle a même essayé d’en prononcer certains et de mettre des signes sur certains mots.
    Ce jeu permet à Océane de reconnaître l’écriture de certains mots qu’elle reconnaît au son et avec le signe.
    Il nous a permis de faire une course, et Océane a été ravie de gagner un plateau.
    Attention et concentration sont de rigueur !! C’est sympa !!
     »

    Lire la suite
  • Puzzle d'association qui mange quoi ?

    Pour aborder l'association

    Orthophoniste d'Antoine

    « Antoine (atteint de retard global) a aimé jouer avec ce jeu. Il peut être utilisé pour faire du tri (animaux/aliments). Il a manifesté beaucoup de joie quand il a gagné !! Dans un premier temps il a appris à reconnaître les animaux, à imiter leur cri. Ensuite j’ai travaillé avec lui l’association, la relation entre deux éléments (ce qu’il est / ce qu’il mange), ceci a été long et parfois très drôle (à la question « qui mange les bananes ? » « j’ai longtemps entendu « papa »). Petit à petit, Antoine a réussi à faire le lien, sa compréhension s’est affinée.
    Je suis orthophoniste et j’ai testé ce jeu à mon cabinet. Les dessins sont très colorés et très imagés, par conséquent il est bien adapté pour les enfants handicapés. De plus, ses pièces sont faciles à encastrer : les enfants aiment manipuler les pièces qui sont assez grosses. Les enfants aiment les animaux en général. Les pièces cartonnées sont plutôt résistantes aux dents des plus petits !!
    Ce jeu, comme tous les jeux d’association est très important pour éveiller l’enfant, la mise en relation de deux éléments est une étape importante. Il est très ludique : on peut y jouer à plusieurs, c’est très sympa en famille. J’aime aussi y jouer comme un memory, c’est une façon détournée de travailler la mémoire visuelle et l’attention.
     »

    Lire la suite
  • Jeu de société Halli galli junior

    Pour apprendre les couleurs et les émotions

    Maman d'Océane

    « J’ai apprécié que les dessins soient simples et reconnaissables.
    La boîte est colorée et métallique, le jeu est bien rangé.
    Le jeu et le rythme sont sympas, tout le monde (adultes et enfants) peut y jouer et bien rire.
    Ce jeu est intéressant pour la reconnaissance des couleurs et des émotions (sourire et tristesse). Il fait travailler la rapidité à reconnaître les cartes identiques.
    Au début du jeu, j’ai utilisé les couleurs les plus connues de mon enfant et les visages des clowns souriant et par la suite j’y ai mêlées les visages tristes. Seuls les couleurs orange et marron ont été difficiles à différencier !
    Océane été contente de se rendre compte qu’elle pouvait taper sur la sonnette si elle faisait plus attention !
    Ce jeu permet à Océane de différencier les couleurs (surtout l’orange et le marron), faire plus attention au déroulement du jeu. J’ai utilisé le makaton afin de lui faire comprendre la différence du visage du clown (triste et rire).
     »

    Lire la suite
  • Livre Sur le pot

    Pour parler du pot

    Maman d'Aurélie

    « La propreté : une sacrée aventure pour tous les enfants porteurs de handicap. Que comprend mon enfant, que ressent-il, comment peut-il s’exprimer quand il a envie.
    Lorsque l’on décide de s’attaquer à la propreté, on n’a jamais trop de soutien, d’aide de toutes les personnes qui sont autour de notre enfant.
    Ma fille Aurélie est déficiente mentale, elle est rentrée à la maternelle en petite section, l’équipe éducative est tolérante face aux difficultés d’Aurélie, mais tous attendent d’enlever les couches pour de bon !!
    Tous les jours, nous mettons Aurélie sur le pot, nous attendons, nous la félicitons lorsqu’elle a fait pipi dans son pot. Ce petit livre, très concret nous permet de reprendre avec elle le rituel du pot…nous répétons encore et encore, nous essayons de lui donner les clés !
    Ce qui est très pratique c’est que ce livre est petit, on le glisse facilement dans son petit sac à dos le matin (avec le doudou et un change). Ce petit livre la suit un peu partout en ce moment : chez ses grands-parents, son orthophoniste, sa psychomotricienne.
    Ce livre donne l’occasion de reprendre le vocabulaire lié à la propreté : pipi, caca, toilettes, encore, fini, bravo….On peut demander à l’enfant ce qu’il comprend dans le livre « montre-moi le pot ? Que fait l’enfant ? » Petit à petit on espère qu’Aurélie s’approprie elle aussi un peu cette histoire.
     »

    Lire la suite
  • Playmaïs couleurs et formes

    Pour la motricité fine et l'imagination

    Professeur des écoles spécialisé handicap moteur

    « Je suis Professeur des écoles spécialisé handicap moteur, j’ai testé le Playmaïs avec mes élèves (5 à 8 ans Infirmes Moteurs Cérébraux). Ce jeu permet de travailler principalement la motricité fine de l’enfant et de développer son imagination. L’enfant peut créer assez rapidement des compositions simples et jolies esthétiquement avec peu de maïs. Il est assez facile d’utilisation. Pour la plupart de mes élèves, malgré leurs problèmes moteurs, la préhension du maïs peut se faire, assez facilement. Sa technique de collage est facile à réaliser. Il est simple d’utilisation … et les réalisations effectuées sont valorisantes.
    Avec un modèle, l’enfant développe sa logique et son sens de l’observation en reproduisant une composition simple. Cela l’aide dans sa structuration mentale. Au niveau mathématiques, on peut s’en servir aussi pour faire dénombrer nos élèves, les faire classer les maïs par couleur, suivre des algorithmes colorés (jaune, rouge, jaune, rouge…) D’un point de vue ludique, sans modèle il permet de stimuler l’imagination de l’enfant et de créer des multitudes de compositions.
     »

    Lire la suite
  • Jeu de société Loto des odeurs

    Pour l'éveil olfactif

    Maman de Wiwona et Sewati

    « Je suis une maman sourde, j'ai deux enfants sourds de naissance : Winona qui a 9 ans et Sewati qui en a 6. Nous avons testé le loto des odeurs en famille, il est tout à fait adapté à des enfants sourds car il est très visuel. Les enfants sourds sont très habitués aux devinettes, car souvent ils ne comprennent pas bien tout ce qu’on leur dit et ils doivent deviner le sens des paroles, c’est la base de leur « culture ».
    Il est intéressant pour développer l'éveil des enfants par la mémoire des odeurs. Il est ludique, les enfants étaient calmes et attentionnés. Ce jeu est complexe, mais ce n'est pas du tout négatif, au contraire. Nous avons joué ensemble (sans forcément suivre les règles).
    Ils ont trouvé ce jeu amusant, je pense que c'est un vrai jeu de découverte et un jeu original, qui change de ce qu'on trouve d'habitude
     »

    Lire la suite
  • Jeu de société Lynx 400 images et applis pour tablette

    Pour développer son vocabulaire et sa vision

    Maman de Malo

    « Mon fils Malo, 6 ans est malentendant, il a une surdité sévère à profonde (bilatérale). Nous avons testé ensemble le jeu du lynx. Les images reproduites sont de bonne qualité. Ce jeu permet de découvrir et de nommer chaque objet et apporte du vocabulaire à l’enfant (la couleur des jetons aussi). Il développe la rapidité à observer, à apprendre. Malo a aimé ce jeu car il est toujours différent : le plateau de montage se place différemment, autour de la pièce circulaire et il y a beaucoup de cartes, si on les mélange bien, il y a de quoi faire ! Ce lynx développe la vision, la patience et rapidité, le jeu apprend plein de vocabulaire. J’ai détourné le jeu en posant différentes questions : « qui a cet objet ? » ou « qu’est que c’est…que cet objet ? » afin d’enrichir son vocabulaire…, au début j’ai commencés avec peu de cartes, ensuite on en a rajouté. Grâce au lynx Malo accepte de répéter le nom de l’objet à chercher, il est pressé de trouver l’objet, de gagner ! Les parties sont courtes, c’est bien pour Malo. »

    Lire la suite
  • Livre Le corps / L'imagerie des bébés

    Pour dédramatiser et exprimer sa douleur

    Maman de Sarah

    « Pour Sarah, qui est autiste, le domaine du jeu est très déficitaire, elle a du mal à élaborer, à mettre du sens à travers des actions simples….cette valise est idéale car elle permet de jouer avec cette petite fille de façon répétitive (ce dont elle a besoin pour s’approprier le jeu). J’ai pu aussi introduire le « tour de rôle » qui est un élément essentiel dans tout acte de communication. Enfin, les visites chez le pédiatre sont très anxiogènes et traumatisantes pour Sarah (comme pour la plupart des enfants présentant des troubles autistiques) ; et le fait de « jouer au docteur » permet de préparer Sarah en la mettant « en situation », ce qui est essentiel pour la rassurer. Le jeu avec cette valisette est très riche pour utiliser le vocabulaire courant (les parties du corps, les ordres simples 'montre-moi, ouvre la bouche...'), elle est aussi un bon support pour commencer à mettre des mots sur la sensation de douleur (toujours particulièrement difficile et délicat à exprimer pour les enfants handicapés).
    Ce jeu est facile à transporter de par sa petite taille, cela permet à l’enfant de l’emmener partout (c’est rassurant) ; c’est aussi un moment d’échange ludique et qui peut être vécu en famille (grand-mère, cousins ….)
    L’enfant ne se lasse pas et on sait tous combien la répétition est un facteur essentiel pour permettre à l’enfant handicapé de progresser.
     »

    Lire la suite
  • Livre Les animaux sauvages / L'imagerie des bébés

    Pour le goût de la lecture

    Orthophoniste

    « Toute cette collection est une mine d’or pour passer du temps devant un livre avec les enfants.
    Les illustrations hyper réalistes permettent à des enfants handicapés de passer plus facilement au symbolisme, de mieux comprendre le sens d’une image ! Les thèmes abordés plaisent aux enfants dès le plus jeune âge, ils semblent ne pas se lasser. J’ai testé ces livres avec une enfant autiste de 6 ans, avec un petit trisomique de 5 ans, ils sont très adaptés.
    Ce qui est aussi très important c’est la qualité du papier glacé, très résistant aux petits doigts humides et aux gestes pas encore très affinés !
    Cette collection permet de répéter avec l’enfant une quantité importante de mots courants, de bruiter les animaux par exemple, de l’inciter à nous montrer les parties de son propre corps… tout ce qui lui permettra dans le temps de progresser mais surtout de gagner le goût de la lecture.
     »

    Lire la suite
  • Jeu d'association qui mange quoi? Farandole Oxybul

    Pour la compréhension du langage

    Maman d'Alexandre

    « J'utilise ces jeux pour travailler un des points faibles d'Alexandre qui est autiste : la compréhension du langage. Je l'ai beaucoup travaillé avec des objets du quotidien, avec des consignes simples, mais aussi avec des playmobils pour lui nommer les animaux par exemple. Alexandre sachant faire les associations objets/images, je travaille davantage maintenant sur les images. »

    Lire la suite
  • Box 18 fruits et légumes Oxybul

    Pour la généralisation et l'échange

    Orthophoniste de Maxime

    « J'utilise ces fruits et légumes pour initier François au jeu de « la marchande », le jeu symbolique est une étape très importante dans le développement de l'enfant. Les enfants trisomiques 21, aiment ce type de jeu car ils aiment être dans l'imitation. J'en profite pour lui faire trier les aliments (les fruits d'un côté, les légumes de l'autre), on s'amuse à répéter les noms des aliments, les noms des couleurs (c'est encore très abstrait pour lui, mais à force de répéter il comprend mieux), on commence aussi à dénombrer (« une tomate pour François, une carotte pour maman » ; on peut faire tout cela avec des vrais aliments, mais ils mûrissent un peu vite !! ils tombent encore trop souvent de la table. Pour cela je trouve que tous les jeux d'imitation sont bien adaptés à nos enfants…parfois bien « maladroits ». »

    Lire la suite
  • Playmaïs couleurs et formes

    Pour la motricité fine et l'imagination

    Maman d'Alessia

    « J'ai testé le Playmaïs avec Alessia, ma fille, 4 ans atteinte de trouble envahissant du développement (TED) avec similitudes autistiques. J'ai apprécié qu’on n’ait pas besoin de colle pour faire les réalisations, ce n'est pas salissant et on n'a pas besoin d'autre matériel que de ciseaux. Il n'y a pas de risques s'il y a ingestion (si on la laisse faire Alessia a tendance à tout goûter !). Le résultat est très rapide : environ 10 minutes pour créer un animal et on n'a pas besoin d'une grande précision (si ce n'est pas droit, la matière permet de le redresser).
    Nous avons aussi utilisé le Playmaïs pour trier les couleurs (pour faire un éléphant on ne choisit que du gris). Une fois fini, on peut garder longtemps ses œuvres, on joue avec en faisant des cris d'animaux, j'ai aussi mis en scène une histoire avec mon fils de 7 ans, Alessia était alors spectatrice. Elle a vite compris que si on les mouillait, les pièces restaient ensembles, elle a alors fait de jolies réalisations : rosaces (seule), bracelets (guidée).
    Son visage montrait du contentement en se promenant avec son œuvre. Comme elle n'a pas encore une bonne motricité fine, il y a beaucoup de choses qui l'énervent rapidement (grosses perles, encastrement…) mais là tout ce qu'elle faisait était beau et l'encourageait à en ajouter encore et encore. Les réalisations ont bien résisté à ses manipulations de jeu après la construction.
     »

    Lire la suite
  • Mallette géoforme fantaisie

    Pour reproduire un modèle

    Maman d'Alexandre

    « J’ai testé la mallette Géoform avec mon fils Alexandre (autiste) je la trouve très sympa.
    Avec les formes proposées, il faut reconstituer les modèles représentés sur chaque image.
    Je fais le fais travailler sur la reproduction de modèles.
    Au début, les cartes modèles étaient bien trop compliquées pour Alexandre, alors je lui en ai fabriqué des modèles plus simples, composés de deux pièces. Par exemple : une maison composée d’un carré bleu et d’un toit triangulaire rouge, ou encore un arbre avec un tronc rectangle marron et une boule verte posée dessus.
    Il doit ainsi reconstituer, à l'aide des formes que je lui prépare, les modèles proposés.
    J'ai récemment eu l'idée de lui poser les fiches modèles sur un socle pour éviter toute tentation de vouloir poser les pièces dessus.
    Au bout de quelques temps, qu'Alexandre est devenu capable de reproduire tout seul des modèles jusqu'à 4 pièces !
    Nous avons alors abordé des modèles de plus en plus compliqués.
    Il a bien sûr besoin de guidance pour les faire. J'ai aussi remarqué qu'il a quelquefois des difficultés pour tourner les pièces dans le bon sens. On va donc travailler tout ça.
    J'insiste beaucoup sur la réalisation de constructions à l'aide d'un modèle image. La mallette Géoform est très pratique pour cela. Alexandre est bien tenté de placer les pièces sur les modèles, mais l'activité n'aurait aucun intérêt ainsi, ce serait trop simple pour lui.
     »

    Lire la suite
  • Jeu de cartes Dobble

    Pour l'observation et la rapidité

    Educatrice de Louis

    « Ce jeu a été testé par Louis qui est trisomique. La réalisation de ce jeu est assez facile et assez rapide. Dobble est un jeu d'observation qui a amusé Louis et l’a obligé à rester très vigilant car à chaque carte posée, tout peut changer !! Il faut être aussi réactif qu'attentif pour se débarrasser au plus vite de toutes ses cartes. La partie commence toujours dans le calme et finit par attiser l'esprit de compétition. Ce jeu collectif peut être emporté partout grâce à sa petite boîte métallique. Une super activité à refaire en famille, avec les cousins....Des enfants d'âges très différents peuvent partager Dobble, c'est vraiment un jeu de cartes qui change ! Aménagement possible : jouer par équipes. »

    Lire la suite
  • Jeu de société Jungle speed

    Pour la rapidité et l'attention

    Maman d'Océane

    « J’ai aimé ce jeu de cartes, ses formes, ses couleurs. J’ai tout de suite pensé qu’il pourrait être intéressant à tester avec ma fille Océane qui souffre d'un retard de langage et des apprentissages.
    Il est intéressant au niveau de la manipulation : les cartes ne sont pas trop petites et les couleurs sont bien vives. Océane a aimé le jeu et le fait d’attraper le plus vite possible le totem. Dans un premier temps, je lui ai fait reconnaître les couleurs puis les formes. Il est intéressant aussi pour lui de faire travailler sa rapidité ! J’ai simplifié les consignes et utilisé moins de cartes. Dans un premier temps, j’ai conservé seulement celles où elle connaît les figures et les couleurs. Elle avait, d’une part moins de cartes dans la main et pouvait faire travailler son attention sur des formes et couleurs connues. Je me suis ensuite aperçue que le jeu lui plaisait, j’ai donc ajouté au fur et à mesure des cartes supplémentaires. Elle a tenté d’énoncer les couleurs (jaune, bleu et vert) et les formes : rond… Nous avons vraiment eu de grands moments de rire !
    Lorsque deux cartes étaient identiques, je lui laissais un moment de réflexion pour qu’elle saisisse le totem.
     »

    Lire la suite
Idkid.community
Découvrir la communauté ÏDKIDS